Jacket Field OD  

Philadelphia Quartermaster Depot

Jacket, Field, Cotton, O.D.

 

Photos issues de la collection Gérard Delavallée.

(Sauf mentions contraires)

Les textes et photos sont la propriété du site. Reproduction interdite.

 

 

Décrit dans le livre "The Officer's Guide, 9th Edition, July 1942"
Jacket, Field: La matière utilisée est le tissu de coton olive-drab, résistant au vent et à l'eau. Le vêtement sera fourni avec des pattes d'épaule (Par. 13, AR 600-35).

 

Afin de remplacer la vareuse 4 poches en laine de serge, utilisée durant la première guerre au combat et toujours adoptée durant l’entre deux guerres, le Quartermaster Corps lancera une étude dans l’année 1935, ayant pour objectif de créer une veste plus pratique et efficace dans le combat. Cette étude sous la responsabilité du Major General J.K. Parsons, commandant le III corps durera 4 années. Malgré de nombreuses conceptions et d’essais au sein de l’armée, les concepteurs se tourneront  rapidement sur les effets existants dans le civil et notamment, un vêtement retiendra leurs attentions, en un anorak fabriqué par John Rissman et Fils de Chicago. Les premiers modèles seront dessinés d’après cette version civile et réalisés pour essai en unité au cours de l’année 1940. 

 

Photo issue d'une publicité de la version civile

 

Ce lancement ne restera qu’à titre expérimental au sein de l’US Army, malgré que ce nouveau blouson s’avérera très vite populaire et fonctionnel auprès des GI’s. Après de nombreuses tentatives d’adoption de ce projet, il ne sera accepté pour le remplacement de l’ancienne tenue de laine qu’en 1941, soit 1 ans après sa création et cela uniquement dans une petite quantité. Cette première version, appelée M-1938 ou Jacket Parsons (Du nom de son concepteur) dans le monde de la collection est en faite un Jacket Field O.D. ou si l'on prend la dénomination des collectionneurs, Jacket Field O.D. M-1940. En aucun cas, cela ne peut être un modèle M1938 ou M-1941, car les premières fabrications, ne seront effectives qu’en 1940 suivant  le cahier des charges Q.M.C. Tentative Specification du 7/10/1940 (Voir photo ci-dessous), pour les versions expérimentales et en janvier 1941, pour les versions adoptées et commandées pour la mise en dépôt.

 

Q.M.C. Tent. Spec. du 07/10/1940

 

Fabriquée dans un tissu en popeline de coton de 6.75-oz (Matière imperméable au vent et à la pluie) de couleur Olive Drab et doublé en son intérieur de flanelle (Wool lining OD 20-oz) de couleur brune ou kaki vert, ces matériaux seront adoptés pour toutes les versions du Jacket OD, jusqu’à son arrêt de fabrication en 1943, faisant suite à l’adoption de la nouvelle veste de combat M-1943.

Devant l’entrée en guerre de l’Amérique en 1941 et suivant un plan de standardisation et de réduction de coût, pour être en mesure de fournir suffisamment de tenues aux nouvelles recrues, le Quartermaster réalisera une modification, sous le cahier des charges N°20A en 1941. Cette simplification, qu’il est communément appelé M-1941, résulte principalement dans l’incorporation de la liste de dotation, de tous les membres de l’armée, quelque soit leurs grades. Du simple soldat, à l’officier supérieur et de ce fait, permettant de limiter les références et facilitant une réalisation à grande échelle. Le Quartermaster profitera de ce nouveau modèle, pour y inclure quelques modifications permettant de réduire les temps de fabrication (voir dossier ci-dessous).

Tenue entièrement conçue pour le combat est tout à fait spectaculaire dans son originalité, le blouson restera la plus grande innovation qu’une armée est pu connaître et le vêtement sera le plus populaire de toute l'armée américaine, qui sera porté sur tous les fronts par le simple G.I. au général.
Léger et confortable le Jacket est véritablement le premier vêtement militaire de très grande série conçu pour le bien-être du soldat au combat, qui sera fabriqué à plus de 23 millions d'exemplaires durant seulement 3 ans.

 

Mannequin de la 90th Infantry Division.

 

 

JACKET, FIELD, COTTON, O.D.

Q.M.C. Tentative Specification du 7/10/1940, annexée par Q.M.C. Tentative Specification P.Q.D. n° 20 du 24/01/1941. 

STOCK No 55-J-200 à 55-J-304

 

 

Il s’agit là de la première version du nouveau blouson de combat, issue des premiers essais de 1938. Son adoption dans le catalogue des effets du Quartermaster sera effectuée en 1940, pour équiper en priorité les unités combattantes, mais sa distribution restera très limitée. Il faudra attendre l’arrivée de la version standard (M-1941) pour que les stocks du premier modèle soient distribués massivement suite à sa déclaration Limited standard en 1941 (Arrêt de sa fabrication et liquidation des stocks restants).

Ce blouson de combat, appelé plus communément par les collectionneurs Jacket Field M-1938 est une erreur en soit, car si l’on se réfère au numéro de cahier des charges (Spec P.Q.D), son référencement ne sera créé qu’à partir d’octobre 1940 et en aucun cas, sa fabrication ne fera appelle au modèle d’essai de 1938. Après de nombreuses recherches sur des ouvrages, de sites spécialisés ou d’effets ayant étaient observés avec leurs étiquettes de contrats, nous n’avons jamais observé la mention Pattern M-1938 jointe au cahier des charges.

Si on se réfère à la méthode du Quartermaster Corps dans l’attribution des modèles ou des versions, la modification de l’effet ne peux s’exécuter que suivant deux cas : Lorsque le libellé de l’article change ou dans son numéro de stock (faisant suite à une modification importante) et en deuxième cas, lorsque le cahier des charges est revu complètement avec l’attribution d’un nouveau numéro (cela ne prend pas en compte les modifications mineurs ayant pour libellés « Q.M.C. Tent » dans le numéro du cahier des charges).

 

Détail de la 1er version :

Dessin suivant la spec. P.Q.D. n°20 du 07/10/1940

 

Sa fabrication sera effectuée dans un tissu de popeline de coton imperméabilisée de couleur kaki clair tirant sur le beige (Cotton Poplin 6.75-oz, O.D. Water Repellent), dont il est pourvu d’une doublure intérieure en laine de couleur brune (Wool, Lining, O.D., 20-oz). Sa fermeture est effectuée sur le devant par une glissière (fermeture Eclair), recouverte d'une bande de tissu se boutonnant par cinq petits boutons en matière plastique.

 

 

Doublure intérieure en Flanelle de couleur brune

 

Type de fermeture à glissière

 

 

 

Fermeture par Conmar en laiton

 

Fermeture par Conmar en acier parkérisé

 

Fermeture par Talon en acier parkérisé

 

Fermeture par Conmar en laiton

 

Bouton plastique (24-lignes, od, Buttons)


Le col peut être porté ouvert ou resserrer au plus près du coup, à l’aide d’une patte amovible.
Deux poches, une de chaque coté, sont placées en biais au dessus de la taille et fermée par un rabats avec bouton apparent.

 

 

 

Retenue de la patte de fermeture, lorsqu'elle n'est pas utilisée.


L'ampleur et l'aisance du vêtement sont données par deux vastes soufflets disposés de chaque coté du dos ainsi que par deux pattes réglables au bas du vêtement, ainsi que sur le bas des manches, permettant le réglage et l’ajustement de la taille, à l’aide de deux boutons.

 

 

Détail des soufflets d’aisance disposés au niveau des omoplates.

 

 

 

 

 

Photo des poches avec rabats boutonnés.

 

 

Etiquette de contrat (Contractor’s Label) cousue dans la poche de droite.

 

 

 

 

JACKET, FIELD, COTTON, O.D.

Q.M.C. Tent. Spec. P.Q.D. n°20A, du 06/05/1941

STOCK No 55-J-200 à 55-J-304

 

 

 

Désignée par les collectionneurs comme Jacket Field M-1941, cette coupe est la plus répandue et sera fabriquée à très grande échelle pour équiper l’ensemble du personnel de l’US Army. Son développement sera issu de la première version en intégrant certaines modifications pour une standardisation en vu de l’entrée en guerre des Etats Unis et d’une mobilisation de millions d’homme à équiper. Le Quartermaster souhaita que cette tenue de combat puisse être utilisé par tous les membres d’armée, qu’ils soient simples soldats ou bien officiers supérieurs. Pour ce faire, il sera ajouté deux pattes d’épaule sur toutes les nouvelles tenues de combat. Cette modification aurait pu être effectuée par reprise dans les ateliers du Quartermaster, mais le souhait de standardisation faisant que cet ajout sera effectué d’origine à tous les blousons de combats, simplifiant la gestion des commandes, ainsi que des stocks. Lors de cette modification, le Quartermaster profitera de cela pour simplifier certains éléments de la tenue, afin de la rendre plus simple dans sa fabrication.

 

Dessin suivant la Specification P.Q.D. n°20A du 06/05/1941.

 

Cette 2ème version du Jacket Field O.D. est une modification du cahier des charges précédant. Il ne s’agit pas d’un nouvel effet, comme on peut l’observer sur les différentes étiquettes de contrats. Le numéro de cahier de charges, se trouve affublé d’une lettre « A » et du terme Tent « Tentative », désignant une modification sous la responsabilité du Quartermaster Depot de Philadelphie. Si l’on prend uniquement en compte ses termes, dans le numéro de la spécification, ce blouson de combat ne peut prendre la désignation de M-1941, car sa désignation reste la même au catalogue du Quartermaster (QM3-1), ainsi que son numéro de stock et ou, son numéro de cahier des charges. La pratique étant que sur un nouveau modèle de fabrication, le numéro du cahier des charges change toujours, ainsi que le numéro de stock et désignation. Comme annoncé sur le premier modèle, cette version est en faite une M-1940 simplifiée ou transformée, et non un M-1941. Si l’on acceptait toujours de dénommer cette 2ème version comme M-1941, il faudrait de ce fait, appeler la 3ème version comme Jacket Field M-1942, qui sera quant à elle, la plus fabriquée des trois cahiers des charges durant la seconde guerre mondiale, et par cela, quasiment l’ensemble des blousons des collections ou observée sur des photos d’époques, devront être non plus appelés M-1941, mais M-1942.

 

 

Afin de comprendre les différences entre les modèles de notre étude, il faut revenir sur le référencement du Quartermaster concernent tous les effets d'habillement.

Lors de l’établissement du cahier des charges pour la confection du blouson, le Quartermaster définira le nouvel effet, suivant les termes ci-dessous.

 

-         La désignation: JACKET, FIELD, O.D.

(Référencement sous ce nom au catalogue du Quartermaster Depot) 

-   Le numéro de Stock: 55-J-200 à 55-J-304

(Correspondant toujours à la désignation de l’effet au catalogue du Quartermaster et évoluant suivant les tailles. Il sera différent lors d’une modification dans la désignation de l’habillement).

-         Le cahier des charges : Q.M.C. (Quartermaster Corps ) Spec. (Specification) Tent. ( Tentative) P.Q.D. (Philadelphia Quartermaster Depot: Gérant les stocks et les réapprovisionnements) ) 20 (Cahier de charge d’origine) A (Indice de modification)

 

* Comme énoncé précédemment, le numéro de stock pour un Jacket Field od, compris du numéro 55-J-200 à 55-J-304 est différent suivant les tailles. Nous indiquons de par un tableau l’affectation des numéros de stock du Quartermaster, suivant les différents blousons en notre possession et dans la logique de la numérotation :

La taille Small et Large n'existent pas dans l'affectation de numéro de stock du blouson de combat suivant la spécification n°20. La taille L sera distribuée à partir de la Spec 20A. 

R

Regular

L

Long

La lettre R, correspond à une taille standard de la stature, comprise entre 1,72m et 1,79m.

Voir les différents contrats des Jackets

Taille

Numéro de Stock

32R

55-J-200

32L

55-J-205

34R

55-J-210

34L

55-J-215

36R

55-J-220

36L

55-J-225

38R

55-J-230

38L

55-J-235

40R

55-J-240

40L

55-J-245

42R

55-J-250

42L

55-J-255

44R

55-J-260

44L

55-J-265

46R

55-J-270

46L

55-J-275

48R

55-J-280

48L

55-J-285

50R

55-J-290

50L

55-J-295

52R

55-J-300

52L

55-J-304

 

Les modifications de la versions Spec. P.Q.D. N°20, suivant le nouveau cahier des charges, Q.M.C. Tent. Spec. P.Q.D. N°20A.

 

 

 

A noter qu’à partir de cette version, la couleur du tissu en popeline de coton, passera en Olive Drab n°3, au lieu du kaki clair tirant sur le beige, utilisé lors des fabrications du 1er modèle

 

 

Ajout d’une étiquette imprimée, cousue sur la doublure, indiquant la taille de l’effet.

 

 

Suppression des rabats boutonnés sur les deux poches

 

 

 

Ajout d’un bouton supplémentaire, passant de deux à trois, avec un espacement de 2 pouces, pour l’ajustement de la taille, permettant une plus grande souplesse dans les attributions de vêtement par rapport à la corpulence.

 

 

Augmentation de l’écartement des deux boutons sur le réglage des emmanchures des poignets.

Espacement passant de 4-1/2 pouces , au lieu de 2 pouces sur la version précédente.

 

 

Etiquette de contrat (Contractor’s Label) cousue dans la poche de droite, correspondante à la première modification du cahier des charges n°20.

 

 

 

JACKET, FIELD, COTTON, O.D.

Q.M.C. Tent. Spec. P.Q.D. n°20B, du 17/03/1942

STOCK No 55-J-200 à 55-J-304

 

Dernière modification par rapport au précédent cahier des charges, qui sera adoptée le 17 mars 1942, comprenant une transformation mineure, comme en atteste le numéro de spécification. Ce modèle sera le plus fabriqué de toutes les spécifications du Jacket Field O.D.. On peut estimer suivant un pourcentage moyen des pièces observées, que la fabrication de cette 3ème version correspond à environ 80% des 23 millions d’exemplaire qui seront réalisés durant les trois années de sa production.

 

Les modifications de la version Spec. P.Q.D. n°. 20 et Q.M.C. Tent. Spec. P.Q.D. n°. 20A, suivant le nouveau cahier des charges Q.M.C. Tent. Spec. P.Q.D. n°. 20B :

 

 

De nombreux sites ou ouvrages, parlent de cette modification au cahier des charges, suivant une deuxième couture sur l'épaulette. Nous ne l'avons pas rencontré sur nos pièces de notre collection. Nous attendons que cette énigme sur la troisième version soit enfin élucidée......  

 

 

 

Etiquette de contrat d'une fin de fabrication, comme en atteste la date et le numéro de commande.

                       

A partir des fabrications de mai 1943, une étiquette brodée, indiquant la taille, sera cousue lors de l'assemblage du col

 

 

La production du Jacket O.D. s’arrêtera en mai 1943 et sera déclaré en octobre de la même année comme effet Limited Standard (liquidation des stocks restants et arrêt des commandes), suite à l’adoption d’une nouvelle tenue de combat, sous la désignation de Jacket Field, M-1943. Il faudra vraiment attendre la fin de la guerre, pour qu’il ne soit plus utilisé, ni fourni, car le lancement de la version M-1943, pausera des problèmes d’approvisionnement et ne permettra pas le remplacement complet de l’ancienne tenue.

Pourquoi remplacer se blouson tant apprécié par la troupe ? Il s’avère, que dans l’année 1943, l’ensemble des équipements ont été revus pour que la couleur standard soit l’Olive Drab n°7 (Couleur dite de camouflage) et cela s’avérait déjà nécessaire lors de la campagne de Normandie, où certaines troupes de combats, endossées le blouson retourné pour laisser apparaître uniquement la doublure, afin d’être mieux camouflé, mais surtout, le blouson M-1940 n’était pas adapté à cette nouvelle guerre de mobilité, de par son manque de poche et de sa résistance à l’usure.

Tous ces points ont fait que le Quartermaster Corps créera de toutes pièces, une nouvelle tenue pour le combat, signant l’abandon de la pièce d’équipement la plus emblématique de l’armée Américaine, mais qui restera encore fournie à titre de vêtement de travail et d’entraînement durant l’année 1946 (QM3-1 de 1946 où le Jacket Field O.D est toujours référencé).

 

Photo du QM3-1 de 1946.

 

JACKET, FIELD, LINED (ENLISTED MEN)

U.S. Army E.T.O. Specification N° U/1180A

Le Gi's de gauche est équipé du blouson E.T.O. 1er modèle.

 

Inspiré du blouson de Battle-dress britannique, ce Jacket Field sera fabriqué sur le sol anglais, à partir de matériaux fabriqués localement, pour équiper les troupes confrontées à la froideur du climat des îles britanniques. Ce blouson, appelé Jacket ETO dans le monde de la collection, a été créé directement par l'intendance du Théâtre d'Opérations Européen (E.T.O), sans accord du Quartermaster des U.S.A, ce qui créera des conflits entre les deux bureaux. Le Brigadier General Robert Littlejohn, commandant l'intendance de l'ETO, sera l'inventeur de ce blouson, dont le concepteur sera le Lieutenant-Colonel Robert Cohen, officier lui aussi de l'intendance de l'ETO. Ce vêtement prévu pour équiper la troupe en toute circonstance, que ce soit pour le combat ou d'apparat, verra le jour à la fin de l'année 1942, suivant une coupe reprenant complètement la première version du blouson de combat O.D. dans sa première version, que nous dénommeront Type I, dont sa fabrication sera effectuée dans une laine de serge de couleur kaki brun, procurant une bonne isolation au froid. Une autre version sera quant à elle produite à partir de 1944, qui sera dépourvue de poches latérales à rabat et remplacées par deux poches de poitrine, que nous appelleront Type II.

 

 

Fabriqué dans un tissu filé avec de la laine de serge, il sera copié au niveau de sa coupe sur le premier modèle du blouson de combat américain.

Comme son homologue américain, il sera pourvu de deux soufflets d'aisance au niveau des omoplates et d'une fausse ceinture à la taille.

 

 

Les détails de fabrication

 

Le blouson sera équipé de deux poches latérales, fermées par un rabat boutonné.

 

 

 

L'ajustement de la taille, sera effectué par une sangle en tissu venant se serrer dans une boucle en acier inoxydable, que l'on rencontre sur les battle-dress britanniques.

 

 

 

Les bas d'emmanchures seront eus aussi ajustable à l'aide de deux boutons et d'une patte de serrage.

 

 

 

Un plastron est cousu sur le coté gauche du revers et il est muni de 4 boutons en plastiques brun venant dans la boutonnière du revers de droite, permettant ainsi de fermer l'ensemble du blouson par les boutons du plastron restant apparent. Les boutons sont du même modèle que ceux que l'on rencontre sur les battle-dress britannique Pattern 40.

 

 

 

 

Une étiquette est cousue sur le bas du rabat de droite, indiquant les mensurations, la date de fabrication et du cahier des charges (U.S. Army E.T.O. Specification No. U/1180A).

 

 

 

Voir les différents contrats des Jackets

 

 

JACKET, FIELD, ENLISTED MEN

U.S. Army  E.T.O. Specification. N° U/1379

 

Ce blouson au type 2, sera la dernière réalisation de blouson de combat effectuée par les britanniques. Son apparition débutera à la fin de l'année 1943 et sera une copie conforme du blouson anglais (Battle Dress Pattern 40). L'intendance de l'E.T.O. (European Theater of Operations) souhaitant que l'O.Q.M.C. (Office of the Quartermaster Corps) aux U.S.A. adopte ce blouson en laine pour l'ensemble des troupes de l'U.S. Army, développera ce deuxième modèle afin de convaincre le haut commandement de la nécessité d'un tel effet. Suivant les rapports qui seront transmis par le Quartermaster E.T.O., afin d'aider à ce que leur blouson soit reconnu, le remplacement du Jacket Field O.D., du Coat Wool Serge O.D. et du Jacket Field Winter, par le modèle développé en E.T.O., permettrait une économie de $15 721 000 en tissu et main d'oeuvre. Il faudra attendre mars 1944 pour que le Général Eisenhower autorise la distribution du blouson en laine aux troupes sous son commandement. De plus, il demande que 4 millions de blouson de ce type soient lancés en fabrication aux U.S.A et 300 000 exemplaires en Angleterre. Devant cette décision, l'O.Q.M.C. réagit rapidement afin de contrer la version E.T.O., en proposant son propre modèle de blouson (Jacket Field Wool O.D.). Après délibération du Général Eisenhower, le blouson conçu par l'intendance américaine sera retenu, ce qui ravit le Quartermaster Corps, qui peut maintenant prétendre être à l'origine de ce concept. Mais comme toutes les copies, ce modèle ne prendra pas en compte les bases essentielles d'un tel vêtement, pour lesquels l'intendance en E.T.O. l'avait développé. Le modèle américain étant réalisé dans un tissu en laine plus lisse et plus léger que le lourd drap anglais, ne permettra pas de compenser les avantages du tissu britannique, à savoir la résistance à l'usure, sa faible salissure et la bonne protection au froid.

 

 

 

Comme pour le type I, il sera fabriqué dans du tissu filé avec de la laine de serge. Il sera pourvu de deux grandes poches sur la poitrine, qui seront fermées par un rabat boutonné.

 

Le plastron existant sur le type I, sera retiré de cette version, dont la fermeture sera toujours réalisée par boutonnage, et dont la boucle de serrage sera retirée pour être remplacée par deux pattes d'ajustement positionnées sur les hanches.

 

 

Bouton plastique du modèle que l'on retrouve sur les blousons de l'armée Anglaise, dont la couleur sera en Olive Drab No.3.

               

 

            

Patte de fermeture du bas de la boutonnière et d'une des deux pattes d'ajustement qui remplacera le système d'ajustement à boucle métallique du premier modèle. A noter, que le blouson M-1944 copiera la majorité de ces fonctions et simplifications.

 

A partir de ce cahier des charges, deux épaulettes seront ajoutées à ce vêtement.

 

L'étiquette de contrats sera toujours cousue sur le bas du rabat de droite, indiquant les mensurations et reprenant la codification du nouveau cahier des charges (U.S. Army E.T.O. Specification No. U/1379). A partir de ce modèle, le numéro de la commande sera indiqué sur l'étiquette (U.K. Contrat 292/16/N.1271).

 

 

Retour aux dossiers des Jackets

 

 

 

© 2015 usarmydatadepot