Ordnance - Bayonet M-1905

  Les matériels distribués par l'Ordnance Department -

     
    Dossier - Bayonets M-1905                                                                                          

 

Photos issues de la collection Gérard Delavallée.

(Sauf mentions contraires)

Les textes et les photos sont la propriété du site - Reproduction interdite.

 

 BAYONET, M-1905

Stock No. 20-2B-54

 

Après la guerre Hispano Américaine, l'Ordnance Department lancera un programme de recherches pour s'équiper de baîonnette. En 1903, un premier projet est remi par l'arsenal de Springfield, qui sera rapidement adopté sous la désignation de Bayonet M-1905, en une baîonnette longue pouvant être transportée au ceinturon ou sur le Haversack.

Cette baîonnette sera conçue pour équiper le fusil à verrou M-1903 au cours de la première guerre mondiale. Son utilisation se poursuivra avec le nouveau fusil M1, puisque le système de fixation restera identique à la version M-1903 et à l'entrée en guerre des Etats Unis d'Amérique, l'Ordnance Depot commandera 1,5 million d'exemplaires de 1942 à 1943, de version M-1905, souvant dénommé Bayonet M-1942. Ce nouvel approvisionnement reçevra des plaquettes de poignée en bakélite de couleur brun ou noir, remplacant les plaquettes en bois. L'Ordnance Depot réformera les anciens fourreaux des fabrications de la première guerre, qui étaient en cuir ou en bois recouvert de toile. Ils seront remplacés par un nouveau fourreau fabriqué par moulage à haute pression avec de la fibre imprégnée de résine syntétique. Ce nouveau modèle prendra la désignation de Scabbard, Bayonet, M-1905, type M3, qui équipera toutes les versions M-1905 durant la seconde guerre mondiale.

Ci dessus, une baîonnette M-1905 datée de 1921 du fabricant Springfield Armory

 munit d'un fourreau M-1910 recouvert de toile.

 

Le système de verrouillage pour l'installation sur le fusil, sera identique à tous les modèles de baîonnettes, qui sera inspiré du fusil norvégien Krag-Jorgensen modèle 1892.

 

 

Photo issue du TM 9-1275

 

Légende Traduction
Blade Lame
Rivet Rivet de fixation de la garde sur la lame
Guard Garde
Catch, Scabbard Poussoir d'arrêtoir de fourreau
Spring, Catch Ressort d'arrêtoir
Grip Poignée
Catch, Bayonet Arrêtoir de tenon
Escutcheon Plaquette
Screw Vis

 

Comme on peut le distinguer, une fois les plaquettes de poignée retirées, le mécanisme interne est très simple dans sa conception. Il se résume à un levier de verrouillage (Catch, Bayonet) qui s'articule directement sur l'axe de la vis de fixation des plaquettes. Il est actionné par un poussoir manuel, permettant de débrayer le mécanisme lors du retait de la baîonnette sur le tenon du fusil. Le poussoir assurant aussi la fonction de blocage de la baîonnette sur le fourreau, à l'aide des deux crochets sur le guide d'entrée.

       

 

 

 

Exemple d'adaptation des anciens stocks de M-1905, fabriqués durant la première guerre. Le fourreau M-1910 sera remplacé, par le nouveau modèle M3. Les poignées en bois sont généralement remplacées par des versions en bakélite noir ou brunes, mais ce n'est pas une généralité, comme le montre cet exemple ci-dessus, qui a été retrouvé dans les dunes d'Omaha en 1945 par un membre de notre famille.

 

Autre exemple: Cette fabrication par Rock Island Arsenal de 1918 est réhabilitée en 1942 par le remplacement des plaquettes en bois, par des versions bakélites brunes et du nouveau fourreau M3.

 

Sur ces versions, la lame est toujours marquée au dessous de la poignée, des lettres de propriété U.S. et du numéro de série. Sur l'autre face de la lame ont retrouve le code fabricant, la grenade de l'Ordnance Corps et le millésime de fabrication.

 

 

Springfield Armory

 Rock Island Arsenal

 

Les nouvelles fabrications de 1942 à 1943, seront une copie conforme du modèle M-1905, hormis que les plaquettes de poignées seront en bakélite noir ou brune. Ce modèle sera réalisé par six fabricants à 1,5 million d'exemplaires. D'une longueur total de 16-inch avec le fourreau, elle est munie d'une lame d'une longueur de 405mm en acier bronzé dans les premières années, puis en acier parkérisé. Comme sur la première version, elle sera prévue pour équiper les fusils M-1903 ou pour les fusils M1 et son port pouvant être effectué au ceinturon ou sur le sac M-1928, à l'aide du fourreau qui est muni d'un crochet M-1910. Elles conserveront la désignation de Bayonet M-1905, mais seront spécifiées au cahier des charges, sous la désignation Bayonet,Revised, M-1905.

 

 

 

Ces baîonnettes seront marquées sur la lame, au dessous du pommeau, des lettres de propriété U.S., du code fabricant, de la grenade de l'Ordnance Corps et du millésime de fabrication.

 

 

 

Oneida Limited

Wilde Drop Forge and Tool

Utica Cutlery

 

 

 

American Fork and Hoe

Union Fork and Hoe

Pal Blade and Tool

 

Répartition des productions de la M-1905 Revised

 

Fabricants

Production

Années

Répartition

Union Fork and Hoe

385 000

1942-1943

26%

American Fork and Hoe

350 000

1942-1943

23%

Pal Blade and Tool

250 000

1942-1943

17%

Oneida, Limited

235 000

1942-1943

16%

Utica Cutlery

225 000

1942-1943

15%

Wilde Drop Forge and Tool

60 000

1942-1943

4%

 

Les baïonnettes M1905 seront remplacées à partir de 1943, par les versions M1, qui seront plus courtes au niveau de la lame.

 

   Voir le dossier sur la Bayonet M1  

 

 

 

 SCABBARD, BAYONET, M1905

Stock No. D.39686

 

 

 

LES FOURREAUX (en cours de rédaction)

 

 

© usarmydatatadepot - Tous droits réservés | Mentions légales  | Les statistiques

   

 

 Liens partenaires

_____________________

 

 

 Nous contacter-

_________________________

www.usarmydatadepot.com

www.roquefort.fr   usarmydatadepot@outlook.fr

 

www.roquefort-societe.com    
  

 

 

Retour page d'acceuil

   

© 2017 usarmydatadepot